Tumeur maligne

Écrit par les experts Ooreka

Il existe plusieurs sortes de tumeurs :

  • les tumeurs bénignes : elles résultent d'une simple anormalité, mais ne mettent pas en danger la vie du sujet ;
  • les tumeurs malignes : elles sont cancéreuses et donc dangereuses.

Tumeur maligne : des cellules cancéreuses envahissantes

Les tumeurs malignes sont susceptibles de se développer dans n'importe quelle partie de l'organisme. Elles possèdent plusieurs caractéristiques qui les distinguent des tumeurs bénignes :

  • Alors que les cellules tumorales isolées qui apparaissent naturellement chez un adulte en bonne santé sont inhibées ou détruites par le système immunitaire, les cellules des tumeurs malignes vont proliférer de façon incontrôlée (alors qu'une cellule normale adulte se divise environ 50 à 60 fois, celle-ci se divise de façon illimitée).
  • En tant que cellules cancéreuses, elles ont pour origine une cellule de base qui va se cloner sans se soumettre aux mécanismes de contrôle de l'organisme. Les cellules tumorales deviennent donc résistantes au système immunitaire et elles ont une croissance rapide.
  • Les tumeurs malignes compriment les organes car elles peuvent être de très gros volume et elles détruisent les tissus proches. Elles sont également mal délimitées (sauf exception) et difficiles à distinguer des tissus normaux avoisinants.
  • Les cellules cancéreuses des tumeurs malignes vont fabriquer des vaisseaux sanguins destinés à alimenter la tumeur en nutriments et en oxygène de façon à assurer sa croissance.
  • De plus, les tumeurs malignes sont capables de passer à travers les vaisseaux sanguins et les ganglions lymphatiques pour aller s'implanter dans un autre organe où elles vont créer une nouvelle tumeur. On parle de métastase, de tumeur secondaire ou de tumeur métastatique (certains cancers sont plus souvent à l'origine de métastases que d'autres). Si ce même mécanisme est reproduit plusieurs fois, on peut aboutir à un cancer généralisé.
  • Enfin, les tumeurs malignes ont tendance à récidiver après avoir été ôtées.

Différents types de tumeurs malignes

Plusieurs critères permettent de définir une tumeur :

  • ses origines ;
  • ses tissus ;
  • ses types cellulaires.

Causes des tumeurs malignes

Les tumeurs malignes peuvent avoir de multiples causes. Les facteurs de risques connus sont souvent :

  • héréditaires ;
  • physiques (surexposition solaire) ;
  • chimiques (tabac ou pesticides par exemple) ;
  • infectieux (virus ou bactéries) ;
  • médicamenteux ;
  • combinés (une combinaison de ces différentes causes à des degrés divers).

Distinction des tumeurs en fonction des tissus

Les tumeurs malignes qui se développent au niveau des tissus épithéliaux (peau, muqueuses et glandes) prennent le nom de carcinome. Celles qui se développent au niveau du tissu conjonctif (tissu de soutien) sont des sarcomes.

Le nom de la tumeur est ensuite fonction du tissu affecté :

  • liposarcome (cellules graisseuses) ;
  • ostéosarcome (os) ;
  • chondrosarcome (cartilage), etc.

Toutefois, certaines tumeurs malignes ont conservé leurs précédentes dénominations comme le mélanome (cancer de la peau), le lymphome ou la maladie de Hodgkin (cancers des ganglions lymphatiques) ou d'autres encore comme le sarcome d'Ewing ou le sarcome de Kaposi.

Distinction des tumeurs en fonction des types cellulaires

Le nom des tumeurs malignes varie également en fonction du type de tissu cellulaire concerné. En effet, au sein d'un même organe, plusieurs tissus différents peuvent se côtoyer. Pour diagnostiquer un cancer, l'oncologue doit distinguer lequel est affecté afin d'adopter le bon traitement.

Par exemple, au niveau de l'estomac on rencontre à la fois :

  • du tissu épithélial, susceptible de développer un adénocarcinome ;
  • du tissu musculaire, susceptible de donner un léiomyome ;
  • du tissu lymphoïde pouvant être le siège d'un lymphome.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !