Traitements cancer

Écrit par les experts Ooreka

Le traitement des cancers vise soit à obtenir une guérison, soit à stopper le processus évolutif des tumeurs en réduisant le plus possible les symptômes et notamment la douleur.

Différents traitements contre le cancer

Puisqu'il existe de très nombreuses formes de cancers, il existe également toutes sortes d'approches thérapeutiques. Sans parler des traitements alternatifs, les méthodes employées peuvent être :

  • la chimiothérapie qui consiste à administrer des médicaments qui vont détruire les cellules cancéreuses ou empêcher leur multiplication ;
  • la radiothérapie qui est un traitement locorégional consistant à irradier les cellules cancéreuses pour les détruire ;
  • la curiethérapie qui est une technique de radiothérapie interne consistant à placer des éléments radioactifs directement à l'intérieur de l'organisme afin de réduire la tumeur ;
  • l'hormonothérapie qui joue sur les hormones pour bloquer la stimulation des cellules cancéreuses, soit en empêchant leur sécrétion, soit en les empêchant d'agir sur les tumeurs (elle s'emploie notamment en cas de tumeurs neuroendocrines) ;
  • l'immunothérapie qui consiste à administrer des substances qui vont stimuler le système immunitaire pour qu'il puisse lutter contre certains cancers ;
  • la chirurgie qui est un traitement local consistant à ôter la tumeur et qui est très fréquemment employée ;
  • la greffe de moelle osseuse qui est utilisée lorsque le cancer empêche la fabrication normale des cellules sanguines, et consiste à remplacer la moelle osseuse du malade par celle d'un donneur sain ;
  • la chimio-embolisation, moins invasive que la chimiothérapie traditionnelle, consiste à insérer à l'aide d'un cathéter le médicament dans l'artère qui alimente la tumeur pour bloquer la circulation sanguine et ralentir sa progression ;
  • la thermoablation est une intervention au laser qui permet dans 60 % des cas de diminuer la taille de la tumeur ou tout du moins de limiter sa croissance et d'améliorer l'espérance de vie (il n'existe pas d'étude scientifique d'ampleur permettant de valider cette technique très peu utilisée excepté dans certains CHU allemands) ;
  • la thérapie photo-dynamique (PDT) qui consiste à placer une molécule toxique photosensible au contact de la tumeur et de l'activer grâce à une lumière spécifique produite par une diode laser afin de détruire les cellules tumorales en épargnant les cellules saines ;
  • les vaccins contre le cancer qui permettent de prévenir :
    • l'hépatite C, responsable de tumeurs hépatiques voire de cancers de l'anus ;
    • deux types de papillomavirus, responsables de nombreux cancers du col de l'utérus.

Définir le traitement le plus adapté

Parmi les différents traitements existants, il est nécessaire de choisir les plus adaptés en fonction de chaque situation, de chaque patient et de chaque type de cancer.

Traitement contre le cancer : une approche multidisciplinaire

Pour définir le meilleur traitement, il est indispensable que les thérapeutes des différentes spécialités se concertent. En cas de mélanome par exemple, l'oncologue devra s'entretenir avec le dermatologue du patient. De même, en cas de cancer de tumeur au cerveau, le neurochirurgien discutera avec le neurologue et le radiothérapeute.

Ces concertations permettent également de déterminer la façon dont le traitement va être mené. Il s'agit de le planifier et de définir ses modalités de façon à ce qu'il soit le plus efficace possible, généralement en associant deux ou trois approches. L'objectif n'est pas de soumettre le malade au plus de traitements possible, mais de sélectionner les plus adaptés. Il faut également déterminer dans quel ordre les administrer pour obtenir des résultats rapides avec le moins de séquelles possible.

Traitement contre le cancer : une approche multithérapeutique

On détermine généralement un traitement principal et des traitements adjuvants qui viennent le compléter, essentiellement pour éviter les récidives. Le plus souvent, sont associées :

  • la chirurgie, lorsque c'est possible ;
  • la radiothérapie avant ou après l'intervention chirurgicale ;
  • la chimiothérapie avant l'opération pour diminuer le volume de la tumeur à retirer ou après pour éliminer les cellules cancéreuses restantes et éviter les rechutes.

Effets secondaires des traitements contre le cancer

Les traitements contre le cancer sont agressifs et généralement ils détruisent aussi bien les cellules cancéreuses qu'un certain nombre de cellules saines. C'est ce qui explique que les séances de chimiothérapie, par exemple, soient espacées dans le temps.

Destruction des cellules saines

Ce sont les cellules qui sont à croissance rapide qui sont les plus affectées par les traitements. Il s'agit :

  • des cellules de la base des cheveux et des poils (ce qui explique que les personnes perdent leurs cheveux) ;
  • les cellules de la moelle osseuse (responsable d'anémie et d'hémorragies entre autres) ;
  • les cellules des muqueuses intestinale et buccale (avec des aphtes, des inflammations et des nausées, notamment).

Des effets secondaires variables

Ensuite, les effets secondaires sont variables en fonction de la technique employée. Ils dépendent :

  • du type de traitement ;
  • des combinaisons utilisées ;
  • des doses administrées ;
  • de la durée du traitement ;
  • de l'état général du patient.

Il est dans tous les cas impossible de prédire comment va réagir un patient, chaque personne étant susceptible de ressentir certains effets secondaires plus que d'autres.

Bon à savoir : la gravité des effets secondaires n'a aucun lien avec l'efficacité du traitement.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !