Sarcome

Écrit par les experts Ooreka

Il existe plusieurs formes de tumeurs malignes :

Le sarcome est relativement rare, se décline sous de multiples formes et peut être difficile à identifier.

Sarcome : une forme de cancer malin

Le sarcome est une forme de cancer malin qui, selon les statistiques, concerne environ 4 000 personnes chaque année, en France. Il se développe dans le tissu conjonctif (le tissu de connexion des organes).

À l'inverse des épithéliums, le tissu conjonctif se caractérise par des cellules séparées par des fibres et substances fondamentales. Ce tissu remplit de multiples fonctions : il soutient, protège, nourrit les organes.

Les sarcomes sont donc des cancers très virulents qui évoluent rapidement. Ils envahissent les tissus voisins et engendrent des métastases. Heureusement, ils restent relativement rares. En effet, les sarcomes représentent seulement :

La particularité des sarcomes est d'être constitués de cellules de développement incomplet. C'est pour cette raison qu'ils ont tendance à apparaître chez des personnes plutôt jeunes.

Deux types de sarcomes

On distingue deux grandes catégories de sarcomes selon leur localisation :

  • dans un tissu conjonctif commun ;
  • dans un tissu conjonctif spécialisé.

Sarcomes des tissus conjonctifs communs

Les sarcomes des tissus conjonctifs communs apparaissent au niveau des tissus de soutien. On les retrouve le plus souvent derrière le péritoine (membrane qui recouvre le tube digestif et les organes abdominaux et qui tapisse les parois de l'abdomen) et dans la peau.

Les plus connus d'entre eux sont :

  • les fibrosarcomes : tumeurs malignes touchant les tissus conjonctifs et surtout la partie centrale des os longs et la mâchoire inférieure, ceux-ci perdant leur élasticité naturelle ;
  • les histiocytosarcomes (ou histiocytofibrome) : ils se développent essentiellement aux dépens du tissu conjonctif graisseux ou musculaire.

En tant que sarcomes, ils sont envahissants, compriment les organes et se disséminent rapidement. Ils entraînent fréquemment des métastases pulmonaires.

Sarcomes des tissus conjonctifs spécialisés

Les sarcomes des tissus conjonctifs spécialisés se développent au niveau des tissus conjonctifs dont ils ont une structure proche. Leur nom est fonction du tissu concerné. Par exemple :

  • Les angiosarcomes sont des sarcomes qui affectent les tissus vasculaires (surtout chez les personnes âgées).
  • Les chondrosarcomes concernent les cartilages, notamment chez les adultes (ils apparaissent souvent sur une tumeur bénigne préexistante).
  • Les liposarcomes se développent à partir des cellules graisseuses.
  • Les myosarcomes sont ceux qui atteignent les muscles.
  • Très connus, les ostéosarcomes touchent surtout les membres inférieurs chez les adolescents et les jeunes adultes, c'est à cette catégorie que le sarcome d'Ewing appartient.
  • Le sarcome de Kaposi, lui, est une forme particulière de sarcome qui prolifère aux dépens des cellules endothéliales (qui tapissent les parois internes des vaisseaux sanguins), des vaisseaux sanguins et du derme (partie médiane de la peau située entre l'épiderme, qui est superficiel, et l'hypoderme, qui est profond).

À noter : chaque catégorie de sarcome est subdivisée en sous-catégories de manière à être identifiée de façon encore plus précise. Par exemple, les liposarcomes peuvent être des liposarcomes dédifférenciés, myxoïdes, pléomorphes ou non spécifiés.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !