Métastase

Écrit par les experts Ooreka

Un cancer se définit par la prolifération de cellules anormales et « malades » dans une partie du corps. Lorsque celles-ci se développent et contaminent les tissus et organes avoisinants, on parle de métastase.

Définition d'une métastase : un cancer secondaire

Une métastase désigne un foyer de cellules cancéreuses se développant sur un organe mais provenant du cancer affectant un autre organe. Les cellules cancéreuses en question se sont disséminées par voie sanguine ou lymphatique. Elles peuvent coloniser un ou plusieurs organes situés à distance ou non du cancer primitif. C'est pourquoi, lorsqu'une métastase se développe, on parle de cancer secondaire.

Classiquement, les métastases constituent la dernière étape de développement des tumeurs malignes (après l'extension locale, la propagation aux tissus voisins et aux ganglions lymphatiques).

Elles sont problématiques non seulement parce qu'elles menacent l'organe qui ne va plus fonctionner normalement, mais aussi parce qu'elles perturbent diverses fonctions vitales en atteignant simultanément plusieurs organes. Ainsi, les métastases sont responsables de près de 90 % des décès provoqués par les cancers.

Mécanisme de dissémination des métastases cancéreuses

Le mécanisme de développement des métastases est lié à l'expression de certains gènes qui sont habituellement inhibés dans les cellules normales.

Invasion des tissus

La modification génétique des cellules tumorales peut donc aboutir à un dysfonctionnement rendant ces cellules mobiles. Ainsi, après avoir détruit les tissus environnants, elles vont rallier le réseau vasculaire ou lymphatique :

  • Soit elles vont percer la paroi d'un vaisseau (on parle d'intravasion), aidées en cela par les macrophages (cellules infiltrant les tissus) associés à la tumeur.
  • Soit elles rejoignent la circulation en passant par le réseau vasculaire de la tumeur. Elles vont alors s'entourer de plaquettes (pour résister aux pressions exercées par le flux sanguin) et se laisser porter par la circulation jusqu'à un nouvel organe où elles vont se bloquer dans un capillaire sanguin proche. Elles se développent alors et finissent par le rompre, atteignant ainsi le tissu de l'organe (on parle d'extravasion).

Colonisation métastasique

Elles vont ensuite :

  • soit rester dormantes à l'état de micro-métastase (si elles sont inadaptées à l'organe qui vient d'être colonisé) ;
  • soit se développer (colonisation) si elles parviennent à s'adapter, ce qui prend parfois plusieurs années.

Remarque : les thérapeutes qui pratiquent le décodage biologique des maladies voient les choses différemment.

Organes les plus sujets aux métastases

Certains organes sont plus souvent sujets aux métastases que d'autres :

  • les poumons (un des premiers endroits où le courant sanguin amènera des cellules cancéreuses après qu'elles aient quitté la tumeur primitive) ;
  • le foie ;
  • les os ;
  • le cerveau.

Il arrive également que les métastases se développent à proximité du cancer primitif. Ainsi, un cancer intestinal pourra facilement donner des métastases hépatiques par le biais de la veine porte qui draine le sang intestinal et qui s'abouche au niveau du foie.

À noter que certains cancers donnent peu de métastases, à l'image du cancer de l'ovaire par exemple. Certains n'en donnent même jamais, ce qui est le cas de l'épithélioma basocellulaire (tumeur cutanée).

Prise en charge des métastases

Les métastases sont relativement fréquentes en cas de tumeur maligne. Si la prévention du cancer est insuffisante et le diagnostic tardif, il est possible que plusieurs métastases se soient déjà développées.

Elles provoquent parfois peu de symptômes, ce qui ne facilite pas toujours leur détection. De plus, les micro-métastases sont indécelables. En revanche, il arrive également que certaines tumeurs métastatiques provoquant des symptômes soient décelées avant la tumeur primitive.

Par ailleurs, les métastases, lorsqu'elles se développent, évoluent plus rapidement que le cancer primitif. Elles sont également plus résistantes aux traitements du cancer tels que la chimiothérapie et la radiothérapie. De fait, le traitement d'un cancer sera plus intensif si celui-ci est connu pour donner des métastases.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !