Cure de Breuss

Écrit par les experts Ooreka

La cure de Breuss permettrait de combattre certains cancers en limitant drastiquement la consommation de protéines dont ils s'alimentent.

Attention : cette thérapie ne dispense en aucun cas de suivre les recommandations émises par le corps médical et le traitement conventionnel qu'il propose.

Principes de la cure de Breuss

La cure de Breuss, du nom de la méthode développée par le thérapeute autrichien Rudolf Breuss, prend également le nom de cure de jus de légumes. Plus explicite, cette appellation indique ce sur quoi repose cette approche : la consommation exclusive (cure) d'un jus de légumes spécifique et de différentes tisanes.

L'objectif est de :

  • ne nourrir l'organisme qu'avec des liquides ;
  • et en éliminant les protéines ;
  • tout en veillant à minimiser les risques de carences (sauf de protéines).

Comme l'explique le biochimiste suisse Bruno Vonarburg, le principe est simple : si on considère que le cancer « est alimenté par les protéines [...] un traitement avec une cure de jus [suppose l'arrêt d'une] alimentation quotidienne en protéines [...] et l'organisme ne pouvant vivre sans cet élément, le sang, amateur de protéines, ronge dans le corps tout ce qui est superflu, végétations, rassemblements de matières et tumeurs. C'est une opération sans scalpel ».

De fait, la cure de Breuss serait tout particulièrement efficace dans la prise en charge des cancers du sang (leucémie). Néanmoins, elle peut être adaptée à chaque type de cancer (voir l'ouvrage de référence « La Cure de Breuss : Régénération totale de l'organisme » écrit par Rudolf Breuss et Christine Schmitter).

Attention : les patients qui décident de suivre ce régime alimentaire très restrictif doivent faire l'objet d'une surveillance de la part de leur médecin ou d'un nutritionniste travaillant avec leur oncologue. La difficulté sera pour le patient de trouver des professionnels acceptant de mettre en place ce protocole.

La cure de Breuss en pratique

Le traitement paraît d'une grande simplicité puisqu'il suffit de consommer 1/4 de litre de jus mélangé par jour, réparti en trois fois avant chaque repas, ceux-ci ne devant comporter aucun aliment réchauffé.

Voici les points essentiels à respecter concernant la cure de Breuss :

  • La cure de Breuss doit durer 6 semaines (précisément 42 jours).
  • Elle consiste à consommer :
    • un mélange de jus spécifique (250 ml par jour) ;
    • une infusion rénale à raison de 1/2 tasse froide matin, midi et soir (ou dans l'idéal à raison de deux cuillerées à soupe toutes les heures) ;
    • d'autres préparations liquides précises.
  • Cette cure ne doit s'accompagner d'aucun autre apport alimentaire.
  • Au cours de la cure moins on boit, mieux cela vaut.

Étant donné la sévérité de cette cure, il faut la préparer notamment en prenant, en cure également, un mois avant de la débuter, le tonifiant Bio-Strath. Par ailleurs, pour commencer à habituer l'organisme il faut, trois jours avant le début de la cure, commencer à consommer entre les repas le mélange de jus à raison de ¼ de litre par jour.

Ingrédients de base de la cure de Breuss

Les aliments de base de la cure de Breuss se présentent uniquement sous forme liquide. Ils sont suffisamment nombreux pour répondre aux besoins minimum de l'organisme et doivent être bios (issus de l'agriculture biologique). Il s'agit :

  • d'un jus de légume (ou jus rouge) composé de légumes bios pressés crus puis filtrés à base de :
    • 300 g de betterave (crue et pas cuite) ;
    • 100 de carottes ;
    • 100 de céleri ;
    • 30 de radis noir ;
    • (une petite pomme de terre, en cas de cancer du foie) ;
  • d'une tisane pour les reins (pouvant s'acheter toute prête en herboristerie ou en magasin bio) ou réalisée à partir d'une pincée d'un mélange ayant infusé 10 minutes dans une tasse d'eau chaude et à base de (à parts égales) :
    • prêle ;
    • feuilles d'ortie ;
    • millepertuis ;
    • renouée des oiseaux (Polygonum aviculare) ;
  • d'une tisane spéciale réalisée à partir de 4 pincées par litre d'un mélange composé de (à parts égales) :
    • bouillon blanc ;
    • fenouil des Alpes ou fenouil de culture si introuvable (notamment contre le cancer du poumon) ou d'infusions d'alchemille (contre le cancer de l'utérus) ;
    • lichen d'Islande (Cetraria islandica) ;
    • lierre ;
    • plantain ;
    • pulmonaire officinale (Pulmonaria officinalis) ;
  • d'une tisane à base de sauge (deux cuillerées à café pour 50 cl d'eau bouillante à laisser bouillir précisément 3 minutes) et à laquelle on rajoute ensuite une pincée d'un mélange de millepertuis, de menthe et de mélisse qu'on laisse infuser 10 minutes.
  • d'une infusion de 10 minutes d'une à deux cuillerées à café de Calendula dans 150 ml d'eau ;
  • d'une infusion de 10 minutes d'une pincée de géranium herbe à Robert (Geranium robertianum, qui est une variété de géranium riche en radium) pour 150 ml d'eau ;
  • de 20 à 40 gouttes de teinture mère d'aubépine dans un peu d'eau faiblement minéralisée ;
  • d'un bouillon d'oignon : passer un gros oignon blanc sous l'eau sans l'éplucher, le découper en dés et le faire frire dans de l'huile d'olive avant de rajouter 50 cl d'eau et un cube de bouillon de légumes (dégraissé) et de laisser cuire. Reste à filtrer et à boire ce bouillon.

Posologies de la cure de Breuss

Pour plus de sécurité et d'efficacité, il est important de respecter les posologies suivantes :

  • La tisane pour les reins doit être prise froide à raison d'une demi-tasse le matin au réveil (donc préparée la veille au soir), à midi et le soir avant le coucher seulement pendant les trois premières semaines de la cure (sinon il y a un risque d'insuffisance rénale par la suite).
  • La teinture mère d'aubépine se prend le matin au lever, juste après la tisane pour les reins.
  • Le jus rouge peut se boire à raison d'un litre par jour maximum (deux fois les proportions indiquées) en prises réparties tout au long de la journée (en alternance avec la tisane de sauge et la tisane spéciale).
  • Les infusions de Calendula et de géranium herbe à Robert se boivent froides en plusieurs fois au cours de la journée (dont une demi-tasse à midi au cours des trois premières semaines).
  • Le bouillon à l'oignon se prend à raison d'un bol le midi.
  • La tisane spéciale peut se boire à raison d'un demi-litre à un litre par jour (dont une demi-tasse à midi au cours des trois premières semaines).
  • La tisane de sauge est à consommer autant qu'on le veut, sans aucune restriction (donc à mettre dans un thermos pour la journée).

À noter que, dans le cadre d'une leucémie, Breuss indique que le traitement peut se faire en consommant 1/4 de litre de jus mélangé par jour, à prendre avant chaque repas (toujours pendant 6 semaines).

Bon à savoir : des jus de citrons, oranges et pommes fraîchement pressés et filtrés sont également autorisés de temps en temps. De même, un verre de jus de choucroute (disponible en magasin bio) est possible de temps à autre.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !