Cancer du péritoine

Écrit par les experts Ooreka

Le péritoine est une membrane de 2 m² (autant que la peau) qui couvre tous les organes présents dans l'abdomen. Un de ses rôles principaux est de faciliter le glissement des organes (surtout des anses intestinales) entre eux lorsque ceux-ci bougent, au cours de la digestion notamment. Or, des foyers de cellules cancéreuses peuvent apparaître sur cette membrane : c'est le cancer du péritoine.

Comprendre le cancer du péritoine

Le cancer du péritoine est rarement un cancer primitif bien que cela puisse être le cas. Il s'agit généralement d'une métastase issue d'un autre cancer, notamment :

  • un cancer du pancréas ;
  • un cancer du côlon (15 % d'entre eux entraînent un cancer du péritoine) ;
  • un cancer de l'ovaire (75 % des malades développent un cancer du péritoine) ;
  • un cancer de l'estomac ;
  • un cancer du sein.

Le cancer du péritoine secondaire est aussi appelé une carcinose péritonéale. Les patients qui présentent cette maladie peuvent développer d'autres métastases plus importantes au niveau du foie et/ou des poumons.

Risques liés au cancer du péritoine

Le cancer du péritoine est à l'origine de deux complications majeures :

  • l'ascite ;
  • l'occlusion intestinale.

Cancer du péritoine et ascite

L'ascite désigne la présence excessive de liquide dans la cavité abdominale, celui-ci n'étant plus correctement réabsorbé. Ce trouble de l'élimination est provoqué par le cancer, en particulier lorsque l'absorption ne se fait plus au niveau où se situe la tumeur. Cela se traduit par :

  • une prise de poids ;
  • un ventre particulièrement ballonné.

Cancer du péritoine et occlusion intestinale

Une occlusion intestinale peut également découler d'un cancer du péritoine si la tumeur empêche les anses intestinales de bien coulisser les unes par rapport aux autres.

L'accolement qui en résulte empêche une bonne mobilité de l'intestin grêle. Les foyers tumoraux vont alors peu à peu venir comprimer la paroi intestinale et bloquer le passage du contenu de l'intestin. Cela se traduit par :

  • des vomissements ;
  • une constipation ;
  • des ballonnements douloureux ;
  • parfois même une hernie.

Deux formes particulièrement rares de cancers du péritoine

Il existe deux formes de cancers rares du péritoine :

  • le pseudomyxome ;
  • le mésothéliome péritonéal.

Pseudomyxome

Le pseudomyxome est une maladie provoquée par une tumeur bénigne qui se développe à la base de l'appendice. En grossissant, cette tumeur va peu à peu le comprimer et empêcher ses sécrétions.

Les sécrétions vont s'accumuler jusqu'à entraîner la rupture de l'appendice et l'implantation de cellules tumorales dans la cavité abdominale. Les cellules vont continuer à produire des glaires de façon incontrôlée, ce qui est responsable de ballonnements et, à terme, d'une occlusion intestinale.

Mésothéliome péritonéal

Le mésothéliome péritonéal est un cancer du péritoine qui est principalement imputé à l'amiante, substance hautement cancérigène.

Selon la forme que va prendre le mésothéliome, on aura :

  • soit une ascite et des tumeurs péritonéales bénignes et fines ;
  • soit peu d'ascite mais des tumeurs malignes et épaisses.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !