Aide cancer

Écrit par les experts Ooreka

Le cancer est une maladie grave qui implique de nombreux changements et s'accompagne de frais importants ; heureusement, certaines aides pour les malades du cancer existent et peuvent soulager le patient et sa famille de certains problèmes matériels ou financiers.

Aides dans le cadre du cancer

Des aides existent, profitez-en. Pour cela, il faut connaître les démarches nécessaires pour en bénéficier.

Cancer : quels types d'aides ?

Ces aides portent sur :

  • les frais liés aux soins ;
  • l'absence de revenus si vous devez cesser de travailler ;
  • les interventions d'un aide-soignant ou d'un aide à domicile pour les tâches ménagères, les courses, etc. ;
  • les congés si c'est votre enfant qui est malade.

Aide cancer : à qui s'adresser ?

Pour constituer les dossiers nécessaires et fournir les bons documents dans les meilleurs délais, vous pouvez vous faire aider :

  • par une assistante sociale : elles peuvent notamment vous recevoir au centre communal d'action sociale (CCAS) de votre commune ou dans les centres primaires d'Assurance maladie (CPAM).
  • par certains personnels hospitaliers ;
  • par des associations de malades qui ont l'habitude de ce genre de situations.

Documents à fournir pour une aide financière

Que vous demandiez de l'aide à une assistante sociale de votre commune, au personnel de l'hôpital ou à tout centre d'action sociale, munissez-vous :

  • de votre carte vitale et, au besoin, effectuez sa mise à jour (directement à l'hôpital ou dans les bornes disponibles dans les pharmacies) ;
  • de votre carte d'adhérent si vous disposez d'une mutuelle ou d'une complémentaire santé ;
  • de votre attestation de CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) pour le cas où votre carte vitale ne serait pas à jour.

Cancer : aide et prise en charge des soins

Si un cancer vous a été diagnostiqué, les soins relatifs à cette maladie vont être pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie. Pour cela, votre médecin traitant établira une demande auprès du médecin-conseil de l'Assurance maladie. Dès que vous aurez votre notification, n'oubliez pas d'en avertir le service des formalités administratives.

Attention toutefois, excepté les tumeurs malignes telles que les lymphomes malins, les myélomes ou les leucémies, le cancer ne fait pas partie des affections de longue durée (ALD) qui entraîne une exonération du ticket modérateur ; seuls les traitements directement liés à votre maladie vous seront remboursés, pas les autres.

Tant que vous n'aurez pas en votre possession la nouvelle carte d'assuré social notifiant que vous bénéficiez de cette prise en charge, vous devrez avancer les frais. Il est bon de s'y préparer car la procédure administrative peut parfois être longue.

Par ailleurs, la prise en charge du transport est également réalisée par la caisse de sécurité sociale. Pour ce qui est du matériel facultatif comme une perruque par exemple, le remboursement est réalisé sur la base du TIPS (tarif interministériel des prestations sanitaires), ce qui laisse une partie des frais à votre charge.

Arrêt de travail en cas de cancer : aide et démarches

Lorsqu'on souffre d'un cancer, le traitement engagé nécessite parfois un arrêt de travail. C'est le médecin ou l'oncologue qui fournira le document qu'il vous faudra présenter à votre Caisse primaire d'Assurance maladie ou à votre organisme de Sécurité sociale. Si vous êtes au chômage, le document est à adresser au Pôle emploi dont vous dépendez.

Dans certaines situations, il est possible d'envisager un mi-temps thérapeutique. La demande doit être faite simultanément auprès de votre médecin et de votre employeur. Pour les personnes âgées de plus de 60 ans, il est possible de demander à prendre sa retraite.

À noter que les conséquences d'un arrêt de travail ne seront pas les mêmes pour tous :

  • les artisans, commerçants et salariés agricoles pourront être indemnisés à 50 % de leur salaire pendant trois ans maximum ;
  • les fonctionnaires, eux, bénéficieront d'un traitement à taux plein s'ils parviennent à obtenir une ALD ;
  • les professionnels libéraux et les exploitants agricoles pourront percevoir des indemnités journalières s'ils ont souscrit à une complémentaire santé (mutuelle) ; dans le cas contraire, ils peuvent demander à toucher le Revenu de solidarité active (RSA).

Par ailleurs, tout salarié, dont un ascendant, un descendant ou une personne partageant son domicile fait l'objet de soins palliatifs, a droit à un congé d'accompagnement de trois mois. Pour en bénéficier, le malade doit être atteint d'une maladie qui met en jeu son pronostic vital. Il s'agit d'un congé sans solde qui ne peut pas être refusé par l'employeur.

Le congé enfant malade

Un cancer de l'enfant nécessite la présence des parents. Pour rester aux côtés de leur enfant, ils bénéficient d'un « congé enfant malade » qui est de 30 jours par an. Au cours de ce mois, la Sécurité sociale leur versera des indemnités journalières.

Ils peuvent aussi avoir droit au congé de présence parentale (CPP) qui est attribué pendant 4 mois au maximum avec possibilité de le renouveler deux fois. L'employeur est obligé d'octroyer ce congé. Le montant de l'allocation versée durant ce congé dépend de votre situation familiale (si vous êtes seul ou en couple) et de si vous exercez une activité à plein temps, à mi-temps ou si vous êtes au chômage ; l'allocation va de 250 € à 977 € pour une personne célibataire au chômage.

Pour bénéficier de ce congé, il faut :

  • adresser la demande à son employeur par courrier recommandé avec accusé de réception ;
  • y joindre un certificat médical attestant que l'enfant a besoin de sa présence ;
  • faire cette demande au moins deux semaines avant la date de l'arrêt de travail sollicité ;
  • transmettre l'attestation de congé de l'employeur à la caisse d'allocations familiales (CAF) accompagnée d'un certificat médical attestant de la gravité de la maladie de l'enfant.

Ce sera ensuite au médecin de l'Assurance maladie d'accepter ou non la demande (sous quinzaine). Pour ne pas avoir de problème administratif, faites part à l'oncologue qui suit votre enfant de cette démarche de façon à ce qu'il constitue un bon dossier.

Malades du cancer : aide à domicile

Vivre avec un cancer n'est pas toujours chose facile. Pour venir en aide aux personnes malades qui reviennent chez elles, il y a la possibilité de faire appel à une aide ménagère.

En prenant rendez-vous avec une assistante sociale, vous constituerez un dossier vous permettant de bénéficier de ce service auquel vous pouvez avoir naturellement droit. Par ailleurs, certaines mutuelles prennent en charge ces interventions.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !