Sommaire

L'angiogenèse est un processus physiologique normal qui permet la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Malheureusement, ce mécanisme est également impliqué dans le développement de cancers. C'est pourquoi des traitements anti-angiogenèse peuvent être prescrits en association à une chimiothérapie. Faisons le point pour mieux comprendre le rôle de l'angiogenèse et l'intérêt des anti-angiogéniques.

Qu’est-ce que l’angiogenèse ?

Description de l'angiogenèse

L’angiogenèse est le processus qui permet la formation de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux sanguins déjà présents dans l'organisme. Si ce phénomène intervient notamment dans le développement embryonnaire, l'angiogenèse peut également être impliquée dans le développement de tumeurs au sein de l'organisme. Dans ce cas, l'angiogenèse devient alors un processus de croissance de tumeurs malignes et de métastases (tumeurs secondaires).

Angiologue

Article

Lire l'article Ooreka

Le rôle de l'angiogenèse lors d'un cancer

Comme toute cellule, une cellule cancéreuse a besoin de plusieurs éléments essentiels pour pouvoir survivre. Parmi ces éléments, on retrouve par exemple les substances nutritives et l'oxygène qui doivent être apportés par la circulation sanguine. C'est pourquoi les cellules cancéreuses ont besoin de créer de nouveaux vaisseaux sanguins pour s'approvisionner en oxygène et en nutriments, et ainsi permettre leur développement. Pour cela, les cellules cancéreuses vont induire la mise en place de l'angiogenèse par le biais de signaux spécifiques. Ces derniers sont des facteurs de croissance comme :

  • le VEGF (vascular endothelial growth factor) qui est un facteur de croissance de l’endothélium vasculaire, c'est-à-dire la couche interne des vaisseaux sanguins ;
  • le FGF (fibroblast growth factor) qui est un facteur de croissance des fibroblastes, des cellules de soutien.

Ces facteurs de croissance se fixent sur les vaisseaux sanguins les plus proches et engendrent le développement de nouveaux vaisseaux sanguins. Ces derniers permettent à la fois l'approvisionnement des cellules cancéreuses et le développement de métastases dans d'autres régions de l'organisme. En effet, certaines cellules cancéreuses peuvent se détacher de la tumeur primitive et migrer dans d'autres régions de l'organisme via la circulation sanguine.

Lire l'article Ooreka

Qu'est-ce qu'un traitement anti-angiogenèse ?

Utilisation des anti-angiogéniques

La découverte du rôle de l'angiogenèse lors d'un cancer a ouvert la voie au développement de traitements anti-angiogenèse. Ces derniers ont pour objectif de limiter la progression du cancer et le développement de métastases dans d'autres régions de l'organisme. Si certains anti-angiogéniques ont d'ores et déjà été développés, d'autres sont en cours de développement. Parmi les médicaments anti-angiogenèse disponibles, on retrouve par exemple :

  • le bevacizumab, un anticorps monoclonal ayant la capacité de s'attaquer aux facteurs de croissance à l'origine de l'angiogenèse, à savoir les facteurs VEGF et FGF ;
  • le sutent et le nevaxar, des inhibiteurs des récepteurs VEGF, ainsi que d’autres récepteurs spécifiques, qui permettent d'empêcher l'activité des facteurs de croissance à l'origine de l'angiogenèse.

Prescrits en association à une chimiothérapie, ces anti-angiogéniques apportent un nouvel espoir pour le traitement de nombreux cancers.

Lire l'article Ooreka

Efficacité du traitement anti-angiogenèse

Les données actuelles révèlent des résultats positifs suite à la prise d'un traitement anti-angiogenèse. Néanmoins, celui-ci ne permet pas de détruire totalement les cellules cancéreuses. Il permet principalement de limiter la progression du cancer. C'est pourquoi un traitement complémentaire est nécessaire pour détruire la tumeur.

Effets secondaires du traitement anti-angiogenèse

Les premiers anti-angiogéniques ont révélé de nombreux effets secondaires dont :

  • des cas d'hypertension artérielle ;
  • des atteintes gastriques avec perforations gastro-intestinales ;
  • des atteintes rénales ;
  • des complications de la thyroïde ;
  • des réactions cutanées ;
  • de la fatigue ;
  • des nausées ;
  • des complications de cicatrisation et des saignements.

Pour limiter ces effets secondaires, de nombreuses recherches sont en cours pour développer de nouveaux traitements anti-angiogenèse.

Ces pros peuvent vous aider