Sommaire

Le cancer du cavum ou cancer du rhino-pharynx (appelé également naso-pharynx) est un cancer rarissime en France et dans les pays Européen. Touchant préférentiellement les populations asiatiques et maghrébines, il n'est pas associé au tabagisme, mais certains facteurs environnementaux et alimentaires sont mis en cause dans son développement. S'il est souvent diagnostiqué tardivement, ce type de cancer est très réactif à la radiothérapie.

Qu'est-ce que le cancer du cavum ?

Le cancer du cavum est un cancer se développant au niveau des fosses nasales. Dans ce type de cancer, certaines cellules du pharynx se développent de façon incontrôlée pour former une tumeur maligne qui comprime les voies respiratoires supérieures.

Lire l'article Ooreka

Causes du cancer du cavum

Le cancer du cavum est un cancer très peu fréquent dans les pays Européens. Même si les facteurs mis en cause pour ce cancer ne sont pas tous formellement identifiés, il semble indéniable, au vu de sa fréquence dans les populations asiatiques et maghrébines, que certains facteurs alimentaires, culturels et environnementaux soient impliqués. Parmi ces facteurs, certains semblent identifiés :

  • la grande consommation de produits fumés contenant notamment des composés nitrosaminés (contenant des nitrates et nitrites) ;
  • la consommation de poissons salés ;
  • la consommation de produits infectés par des mycotoxines (champignon microscopique) ;
  • l'exposition au virus d'Epstein-Barr (virus EBV ou herpès 4) ;
  • l'exposition au papillomavirus HPV 16 ;
  • les infections ORL répétées.

Quels sont les symptômes du cancer du cavum ?

Le cancer du cavum est un cancer qui se développe au niveau des cavités nasales. En grossissant, les tumeurs peuvent comprimer les structures annexes et provoquer des symptômes très variés au niveau de la sphère ORL.

Symptômes oro-pharyngés

Parmi les symptômes de la sphère orale et nasale, on trouve :

  • des saignements de nez (épistaxis) ;
  • des difficultés à respirer (dyspnée) ;
  • des difficultés à avaler (dysphagie).

Symptômes auditifs

Des symptômes auditifs peuvent apparaître, comme :

  • des bourdonnements d'oreille ;
  • des pertes d'audition ;
  • des infections à répétition des oreilles ;
  • des douleurs au niveau des oreilles.

Symptômes généraux

On peut constater plus tardivement divers autres signes tels que :

  • un amaigrissement ;
  • des douleurs au niveau de la face ou des orbites ;
  • présence d'adénopathies cervicales.

Comment diagnostique-t-on un cancer du cavum ?

Le diagnostic du cancer du cavum est difficile à poser. En effet, le fait que d'une part, les symptômes soient peu spécifiques et que d'autre part ce soit un cancer rare, ne facilite pas le diagnostic. Celui-ci est d'abord posé en examinant soigneusement les cavités nasales par nasofibroscopie pour rechercher une éventuelle masse tumorale. Le diagnostic est ensuite éventuellement confirmé par une IRM ou une tomodensitométrie. Les cancers du cavum sont classés en 3 catégories, suivant le type de cellules cancéreuses retrouvées :

  • le cancer de type naso-pharyngien indifférencié, qui représente le type de cancer le plus répandu;
  • le carcinome kératinisant (le seul lié au tabagisme);
  • le carcinome non kératinisant.

Traitement et suivi du cancer du cavum

Le traitement du cancer du cavum dépend du type de cancer et du stade auquel il a été diagnostiqué. La plupart des cancers du cavum sont des cancers naso-pharyngiens indifférenciés très sensibles à la radiothérapie, cependant le traitement est souvent lourd et non dénué d'effets secondaires, notamment :

  • des douleurs récurrentes ;
  • un manque de salive (hyposialie ou xérostomie), les glandes salivaires étant particulièrement sensibles aux radiations.

Une fois le cancer traité et en rémission, un suivi régulier tous les 6 mois est mis en place, avec examens de contrôle IRM et prise de sang. Au bout de 5 ans de suivi attentif et sans rechute, le patient est considéré comme définitivement guérit. 

Ces pros peuvent vous aider