Sommaire

La rémission du cancer désigne la diminution ou la disparition des signes de la maladie. Quand les cellules cancéreuses ne sont plus détectées, on parle de rémission complète. La guérison est ensuite généralement déclarée après 5 ans. Actuellement, près de 60 % des cancers se guérissent. Une prévention ciblée et l'amélioration des traitements permettront d'augmenter encore ces chiffres dans les prochaines années.

Lire l'article Ooreka

Qu'est-ce qu'une rémission d'un cancer ?

Cas de la rémission

La rémission est un terme général qui est souvent utilisé en cancérologie. Il désigne le fait qu'une affection est en régression, tout comme les symptômes dont elle est à l'origine. La rémission qualifie donc la diminution, voire la disparition, de la tumeur et des signes de la maladie : l'état du patient se trouve amélioré.

Lire l'article Ooreka

Cas d'une rémission totale du cancer

La rémission totale indique qu'il n'existe plus aucun signe de la tumeur, soit au niveau de la prise de sang soit sur les clichés d'imagerie médicale : toutes les cellules cancéreuses ont disparu.

Lire l'article Ooreka

Rémission du cancer : peut-on parler de guérison ?

La guérison et la rémission sont deux étapes distinctes et différentes. Lors d'une rémission, le nombre de cellules cancéreuses diminue jusqu'à être indétectable. Il peut arriver que quelques-unes n'aient pas été éliminées et ne soient pas détectées. Il y a alors un risque que la tumeur recommence à grossir, on parle de rechute.

Dans le cas où toutes les cellules cancéreuses ont été vraiment éliminées, le patient ne rechutera pas et sera déclaré en rémission totale, puis, au bout d'un temps variable, en guérison. En général, ce temps est estimé à 5 ans, mais il peut être plus ou moins long suivant le type de tumeur.

Lire l'article Ooreka

Quel suivi pendant une rémission du cancer ?

Durant la rémission, le patient est surveillé très étroitement pour détecter le moindre signe de reprise de la maladie. Chaque patient est suivi par une équipe pluridisciplinaire (médecin traitant, oncologue, radiologue, médecin spécialiste, infirmier, kinésithérapeute...)

Rémission du cancer : suivi médical

Des prises de sang régulières sont réalisées afin de révéler éventuellement les marqueurs du cancer (présence de protéines anormales par exemple). Des contrôles par imagerie médicale (IRM, scanner) sont aussi programmés pour vérifier que les cellules cancéreuses ont disparu.

Rémission du cancer : suivi psychologique

La rémission est une période de fragilité psychologique. La gestion de l'après cancer est parfois difficile et de nombreuses angoisses peuvent apparaître. Le patient doit être accompagné durant toute cette phase par des psychothérapeutes et des associations.

Lire l'article Ooreka