Sommaire

La méningite carcinomateuse est l’envahissement des méninges par des cellules cancéreuses. Quelle est l'origine de cette pathologie ? Comment se développe-t-elle ? Quels traitement

Méningite carcinomateuse : généralités sur le cancer

Un cancer est fait d’un amas de cellules ayant peu d’adhérence les unes aux autres et susceptibles de migrer vers d’autres organes.

Il arrive qu’un petit groupe de cellules cancéreuses se détache de la tumeur originelle pour rejoindre un autre organe, ce sont les cellules métastatiques.

La présence de ce petit groupe de cellules métastatiques au sein des méninges engendre une inflammation : c’est la méningite carcinomateuse, la localisation métastatique d’un cancer.

Les cancers les plus fréquemment responsables de méningite carcinomateuse sont :

Les cellules métastatiques peuvent engendrer également une inflammation au niveau de nerfs ou du cerveau lui-même.

Le diagnostic d’une méningite carcinomateuse repose sur l’analyse du liquide qui baigne les méninges : le liquide céphalo-rachidien ou LCR.  

Diagnostic de la méningite carcinomateuse

Devant un contexte évocateur d’une atteinte du système nerveux par le cancer, on réalise une ponction lombaire et une IRM.

La ponction lombaire consiste en l’insertion d’une fine aiguille dans le bas du dos, entre deux vertèbres, jusqu’à l’espace médullaire.

Le LCR recueilli est ensuite analysé comme suit :

  • taux de protéines : supérieur à 50mg/dL ;
  • taux de glucose (glycorachie) : inférieur à 60 mg/dL avec un rapport glycorachie/glycémie < 0,5  ;
  • présence de cellules cancéreuses.

L’IRM permet de visualiser l’infiltration méningée par ces mêmes cellules.

La présence de ces différents éléments biologiques et d’imagerie confirme l’origine carcinomateuse de la méningite.

Méningite carcinomateuse : symptômes

Le pronostic de méningite carcinomateuse est sévère.

Les symptômes d’une méningite carcinomateuse sont variables en fonction de l’étendue de l’atteinte.

Il est exceptionnel que la méningite carcinomateuse donne les signes d’une méningite classique.

Il s’agit plutôt de :

  • déficits moteurs et douleurs par atteinte des racines rachidiennes et nerfs périphériques ;
  • convulsions ;
  • troubles de conscience.

Plus rarement, on assiste à des modifications de personnalité.

Traitement de la méningite carcinomateuse

Le traitement de la méningite carcinomateuse fait partie du traitement du cancer lui-même.

La prise en charge d’une méningite carcinomateuse nécessite une hospitalisation :

  • La principale méthode consiste en l’administration intrathécale (dans l’espace médullaire, comme la ponction lombaire) de méthotrexate, un immunosuppresseur qui permettra de diminuer l’inflammation réactionnelle à la présence de cellules carcinomateuses.
  • On peut également avoir recours à la radiothérapie.
  • Dans tous les cas, le traitement de la méningite carcinomateuse passe par le traitement du cancer lui-même et donc souvent par la chimiothérapie.
  • La méningite carcinomateuse est malheureusement une maladie au pronostic sévère, pouvant entrer dans un cadre de soins palliatifs, encore appelés soins de confort.

La prise en charge d’une méningite carcinomateuse nécessite un accompagnement au quotidien par une équipe hospitalière en cancérologie.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer

Sommaire