Sommaire

Le frottis est un examen de laboratoire qui consiste à analyser des cellules en les étalant sur une lame de microscope. Le frottis le plus connu est le frottis cervical, utilisé pour dépister les cancers du col de l'utérus, mais on peut aussi effectuer un frottis urinaire, un frottis sanguin...

Principe du frottis

En médecine, un frottis est un prélèvement de cellules qui sont étalées sur une lame de verre pour permettre leur examen au microscope. Ces cellules proviennent d'un liquide biologique (sang, urine), d'un tissu (col de l'utérus, ganglion) ou d'un liquide pathologique (pus). Le frottis doit subir une coloration pour révéler certaines cellules qui sans cela seraient non visibles. Cet examen est différent d'une ponction, où le prélèvement est effectué par une aiguille de plus gros calibre, permettant une étude de l'architecture et du rapport des cellules entre elles.

Le frottis est donc peu traumatisant, les complications hémorragiques ou infectieuses sont exceptionnelles. Il est souvent utilisé pour le dépistage de maladies, parfois pour leur diagnostic.

Lire l'article Ooreka

Les différents types de frottis

Le frottis cervico-vaginal

Le frottis cervico-vaginal, le plus connu, est utilisé pour dépister les cancers et les états pré-cancéreux du col de l'utérus. Il s'effectue par un médecin, une sage-femme ou au laboratoire, par prélèvement de la partie de l'utérus débouchant dans le vagin appelée col utérin. Ces cellules sont étalées sur une lame et étudiées au laboratoire (examen cytologique par frottis). En cas d'anomalie, la surveillance par frottis doit être accrue, ou un examen plus poussé doit être effectué : la colposcopie.

Le frottis cervical peut avoir d'autres objectifs comme la recherche d'agents infectieux.

Toutefois, la Haute Autorité de santé vient d'actualiser ses recommandations sur le dépistage du cancer du col de l'utérus. Chez les femmes de plus de 30 ans, le test HPV (test moléculaire) est désormais indiqué en première intention. Dans cette population, il s'avère « nettement plus efficace [que l’examen cytologique par frottis] pour réduire l'incidence du cancer du col de l'utérus », juge la HAS. Quant à l’intervalle entre deux dépistages, il passe désormais à 5 ans (étant donné la très bonne valeur prédictive de ce test).

Chez les femmes de plus de 30 ans, le test présente aussi un autre avantage pour améliorer la participation au dépistage : celui de pouvoir être réalisé par auto-prélèvement vaginal.

En cas de positivité, un examen cytologique doit être réalisé, complété éventuellement par une colposcopie en cas d’anomalie (auquel seules 60 % des femmes participent). Si le résultat de la cytologie est négatif, un test HPV est réalisé un an plus tard. Si ce nouveau test est positif, une colposcopie doit être faite. S'il est négatif, un test HPV doit être proposé 5 ans plus tard.

Lire l'article Ooreka

Le frottis sanguin

Le frottis sanguin est l'étalement d'une goutte de sang sur une lame de verre, étudiée au microscope pour la recherche d'anomalies dans le sang. Ces anomalies peuvent concerner le nombre ou la morphologie des cellules présentes dans le sang et permettent de diagnostiquer :

  • Le paludisme par la recherche de parasites (le Plasmodium) dans les globules rouges (selon l'espèce de Plasmodium en cause, les globules rouges seront plus ou moins déformés),
  • Différents types d'anémies, selon la morphologie des globules rouges dont le nombre est diminué,
  • Une drépanocytose devant des globules rouges en forme de faucille,
  • Une leucémie devant l'observation de globules blancs anormaux et en trop grande quantité,
  • Une mononucléose infectieuse (globules blancs bleutés)...

Le frottis urinaire

Le frottis urinaire, aussi appelé cytologie urinaire, est l’étude des cellules de la vessie qui desquament dans les urines. Les cellules sont obtenues soit directement dans les urines, soit par recueillement d'un liquide instillé dans la vessie. 

Cette analyse consiste à rechercher dans les urines la présence de cellules anormales, évocatrices de cancer des voies urinaires. Elle est utilisée pour son dépistage chez les personnes considérées à risque (travailleurs de l'industrie des colorants, présence de sang dans les urines) ou pour la surveillance post-opératoire des patients atteints de cancer de la vessie.

Un frottis urinaire anormal est observé chez 70 à 85 % des personnes ayant un cancer des voies urinaires, mais cela reste un examen de dépistage. Une inflammation des voies urinaires peut aussi conduire à des anomalies transitoires du frottis. La répétition de l'examen ou un examen plus poussé, le plus souvent une biopsie, doit alors être effectué.

Lire l'article Ooreka

Autres types de frottis

Il existe de nombreux types de frottis, selon l'origine des cellules prélevées :

  • Un frottis bronchique permet le diagnostic de cancer du poumon. Les cellules sont obtenues par un brossage bronchique au cours d'une fibroscopie.
  • Un frottis buccal permet de faire une analyse ADN.
  • Pour les épanchements de la plèvre (feuillet se situant entre les poumons et les côtes), le frottis du liquide prélevé permet de faire un diagnostic.
  • Le myélogramme est un frottis effectué à partir de cellules prélevées dans la moelle osseuse. Il permet d’analyser au microscope la morphologie et l'équilibre des différentes cellules de la moelle.
  • Un frottis urétral permet le diagnostic d'une infection sexuellement transmissible