Sommaire

Le syndrome de lyse tumorale correspond à un ensemble de symptômes qui peuvent survenir lors d'un cancer. Pouvant apparaître spontanément ou dans le cadre d'un traitement anticancéreux, ces symptômes sont liés à la destruction massive de cellules cancéreuses. Faisons le point sur le syndrome de lyse tumorale.

Cancer

Article

Lire l'article Ooreka

Qu'est-ce que le syndrome de lyse tumorale ?

Caractéristiques du syndrome de lyse tumorale

Le syndrome de lyse tumorale se manifeste lors d'une destruction massive et brutale de cellules cancéreuses. En mourant et en se désagrégeant, ces cellules vont libérer différentes substances dans le sang, provoquant différents phénomènes :

  • Une hyperuricémie, c'est-à-dire un excès d’acide urique dans le sang ;
  • Une hyperkaliémie, c'est-à-dire un excès de potassium dans le sang ;
  • Une hyperphosphatémie, c'est-à-dire une hausse de phosphate dans le sang ;
  • Une hypocalcémie, c'est-à-dire une baisse du taux de calcium dans le sang.

Causes du syndrome de lyse tumorale

Le syndrome de lyse tumorale peut apparaître spontanément chez un patient atteint d'un cancer ou suite à un traitement anticancéreux comme la chimiothérapie. Fréquemment utilisée en cas de cancer, la chimiothérapie consiste en la prise de médicaments pour lutter contre les cellules cancéreuses, en induisant leur destruction ou en limitant leur développement.

Lire l'article Ooreka

Compte tenu des données actuelles, on considère que certains cancers sont plus susceptibles d’engendrer un syndrome de lyse tumorale comme :

  • La leucémie aiguë, qui est un cancer du sang apparaissant brutalement, comme la leucémie aiguë lymphoblastique ou la leucémie myéloïde aiguë ;
  • Le lymphome non hodgkinien agressif, qui est une forme particulière du cancer du système lymphatique (système permettant la circulation de la lymphe, liquide biologique issu du sang), comme le lymphome de Burkitt ;
  • Les syndromes myéloprolifératifs, qui désignent un ensemble de maladies affectant la moelle osseuse ;
  • Les tumeurs solides telles que l’hépatoblastome et le neuroblastome de stade IV ;
  • Les cancers provoquant une baisse de la fonction rénale.

Syndrome de lyse tumorale : les symptômes

Le syndrome de lyse tumorale se manifeste par la survenue de différents symptômes. En l'absence d'un diagnostic et d'un traitement adéquat, ces symptômes peuvent s'aggraver au fil du temps. Parmi ces symptômes, on peut notamment constater :

  • Des nausées et des vomissements ;
  • Des diarrhées ;
  • Des crampes et des myalgies, qui sont des douleurs musculaires ;
  • Une fatigue associée à une faiblesse ;
  • Des engourdissements ou des picotements ;
  • Des mictions moins fréquentes ;
  • Des crises rénales aiguës, pouvant se développer et causer une insuffisance rénale aiguë ;
  • Des troubles cardiaques avec par exemple une fréquence cardiaque irrégulière ;
  • Des troubles neurologiques comme une confusion, une agitation, une irritabilité, des délires et des hallucinations.

Syndrome de lyse tumorale : le diagnostic

Le diagnostic du syndrome de lyse tumorale commence par une analyse sanguine complète. Celle-ci permet d’évaluer les taux d’acide urique, de potassium, de phosphate et de calcium dans le sang. Afin de confirmer le diagnostic, une analyse urinaire peut être réalisée. Le diagnostic consiste également à identifier la survenue de pathologies associées telles que la survenue d'une insuffisance rénale aiguë, qui peut engager le pronostic vital du patient.

Lire l'article Ooreka

Traitement et prévention du syndrome de lyse tumorale

Les traitements proposés pour le syndrome de lyse tumorale dépendent notamment du type de cancer et de son évolution. Différents médicaments peuvent être prescrits comme :

  • L’allopurinol, médicament contre l’hyperuricémie, permettant d’arrêter la production d’acide urique par l’organisme ;
  • La rasburicase, médicament contre l’hyperuricémie, permettant de décomposer l’acide urique ;
  • Les diurétiques, associés à une hyperhydratation, afin d’augmenter la sécrétion urinaire.

Si ces traitements médicamenteux sont utilisés à titre curatif, ils peuvent également être prescrits à titre préventif pour des patients atteints d'un cancer.

En cas d'insuffisance rénale, la mise en place d'une dialyse peut être nécessaire. Cette technique consiste à filtrer le sang des patients dont les reins ne fonctionnent plus normalement.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer

Sommaire