Sommaire

Le thymus est un organe du corps humain, situé à la base du cou et derrière le sternum. Il joue un rôle important dans l'immunité, car il assure la maturation de certaines des cellules de défense de l'organisme, les lymphocytes T (T pour « thymus »). Apprenons-en plus à ce sujet.

Thymus : caractéristiques

Description

Composé de deux lobes, sa taille évolue au cours de notre vie : en pleine activité pendant l'enfance, il augmente de volume jusqu'à l'adolescence, puis s'atrophie progressivement. Le thymus peut être le lieu de développement de tumeurs, bénignes ou malignes.

Les problèmes rencontrés par le thymus

Dans certains cas, le thymus s'hypertrophie, soit parce qu'il est le siège du développement d'une tumeur, bénigne ou cancéreuse, soit en cas d'hyperplasie. Cette situation peut survenir suite à un traitement par chimiothérapie ou par corticoïdes, après un accident ou une brûlure étendue.

Cette augmentation du volume du thymus peut entraîner une compression des régions avoisinantes, ce qui peut provoquer différents symptômes :

  • des douleurs dans la région thoracique ;
  • une toux ou des difficultés à respirer, car le développement de la tumeur peut comprimer les voies respiratoires ;
  • un ensemble de symptômes correspondant au « syndrome de compression de la veine cave supérieure », c'est-à-dire un essoufflement, un visage gonflé, de la toux, des difficultés pour avaler, une paupière qui tombe, de la confusion, etc.

Examens du thymus

Le thymus peut être observé par simple radiographie, c'est généralement cet examen qui permet de détecter son hypertrophie. Lorsqu'elle n’entraîne pas de symptômes spécifiques, une radio du thorax menée dans le cadre d'un autre problème de santé peut permettre sa découverte fortuite.

Un scanner va ensuite être mené, pour étudier précisément la structure de l'organe ; dans certains cas, une IRM peut être menée en complément pour poser un diagnostic précis du problème repéré.

Thymus : tumeurs malignes et bénignes

On distingue 2 types de tumeurs malignes liées au thymus

Tumeurs épithéliales liées au thymus

Certaines tumeurs se développent à partir des cellules épithéliales qui composent en partie le thymus et qui jouent un rôle essentiel dans la maturation des lymphocytes T.

Ce sont les tumeurs les plus fréquemment rencontrées au sein de cet organe. On en distingue deux types :

  • Les thymomes : certaines d'entre eux, de nature non invasive, se limitent au thymus, tandis que d'autres gagnent les tissus voisins. Ils se développent lentement et apparaissent le plus souvent chez les femmes entre 40 et 50 ans. Il en existe trois sous-types :
    • A : ses cellules sont de forme ovale ou allongée et il ne contient que peu de lymphocytes ;
    • B : ses cellules sont rondes et des lymphocytes sont présents en plus grands nombre ;
    • AB : un mixte des deux précédant.
  • Lecarcinome thymique, moins fréquemment rencontré mais très agressif, aux contours irréguliers. Ils apparaissent le plus souvent chez l'homme vers l'âge de 60 ans et ont tendance à entraîner la formation de métastases dans l'organisme au niveau des os, des poumons ou du foie.

Les thymomes sont fréquemment associés à des maladies d'origine auto-immune (liées à un emballement du système immunitaire) comme la myasthénie par exemple, une maladie neuromusculaire.

Thymus et lymphomes

Lorsqu'une tumeur se développe à partir des lymphocytes présents dans le thymus, on parle de lymphome ; il en existe deux types, les lymphomes hodgkinien et les lymphomes non hodgkinien.

Le thymus peut aussi présenter des tumeurs qui ne présentent pas de danger pour la vie des patients. Il s'agit :

  • Du thymolipome : il se développe le plus souvent chez de jeunes adultes, de manière très lente. Il peut atteindre une taille très impressionnante  : jusqu'à 20 cm, pour un poids de plus de 2 kg ! Il est principalement composé de graisses.
  • Dukyste thymique : il est souvent présent dès la naissance, constitué d'une paroi contenant du liquide. Il passe le plus souvent inaperçu, sauf lorsque sa taille devient trop importante.

Traitement des tumeurs du thymus

En cas de tumeurs du thymus, la prise en charge consiste le plus souvent à éliminer la masse, qu'elle soit bénigne ou maligne, au cours d'une opération chirurgicale.

Lorsqu'elle est mal délimitée et qu'elle a envahi les tissus voisins, il n'est pas toujours possible de la retirer dans sa totalité. Un traitement par chimiothérapie ou par radiothérapie vient alors compléter l'intervention.

Ces pros peuvent vous aider