Sommaire

La colposcopie est un examen médical permettant d'examiner avec précision le col utérin, par le biais de la cavité vaginale. Cet examen utilise le plus souvent des colorants dans le but d'objectiver une lésion précancéreuse ou cancéreuse. Cet examen est le plus souvent réalisé lors de l'exploration des résultats d'un frottis anormal.

Toutes les infos dans notre article.

Dans quelles circonstances est réalisée une colposcopie ?

La colposcopie est réalisée le plus souvent dans les suites d'un frottis cervico utérin ayant objectivé des cellules anormales. D'autres causes peuvent pousser à réaliser une colposcopie, comme la présence de saignements anormaux, ou le suivi de certaines pathologies gynécologiques.

Cet examen est réalisé par un gynécologue, dans son cabinet ou à l'hôpital.

La colposcopie est réalisée en dehors des règles pour favoriser la bonne visibilité du col utérin.

Aucune anesthésie n'est nécessaire.

Colposcopie : en quoi ça consiste ?

Utilisation de colorants

En cas de cellules anormales retrouvées au frottis, le but de la colposcopie est d'objectiver la taille et la localisation de ces cellules précancéreuses et d'effectuer des biopsies si besoin. Cependant, ces cellules n'étant pas discernables à l'œil nu, l'utilisation de colorants spécifique est requise. Le col ainsi coloré est alors observé par le gynécologue à l'aide d'une loupe.

Ces deux colorants sont : l'acide acétique, le lugol.

L'application de ces colorants au niveau du col permettra au gynécologue de réaliser un schéma des lésions si elles existent. Dans un second temps, de très fines biopsies seront réalisées au niveau de cette zone, afin d'analyser les cellules du col. Ces biopsies permettront de confirmer la nature cancéreuse ou non des anormalités cellulaires vues au frottis.

Que faire en cas de questions ?

En cas de doute sur l'indication de l'examen ou pour toute question, n'hésitez pas à en parler à votre gynécologue.

Précisez-lui également tous vos antécédents ainsi que les traitements pris ou arrêtés récemment. N'hésitez pas à l'informer également sur vos allergies et vos intolérances.

Colposcopie : est-elle douloureuse ?

Le geste de la colposcopie est désagréable, comme peut l'être le geste du frottis, par la mobilisation du col utérin.

Une douleur peut être ressentie en cas de biopsies, mais celle-ci est le plus souvent modérée et doit s'arrêter dès le geste fini.

Après la colposcopie ?

En cas de réalisation de biopsies, un léger saignement est possible après le geste, mais il doit s'arrêter rapidement et être faible. N'hésitez pas à consulter un service médical d'urgence en cas de signe ou symptôme anormal ou préoccupant.

Dans certains cas, il peut être déconseillé d'avoir des rapports sexuels ou de prendre des bains quelques jours après la colposcopie, n'hésitez pas à demander des précisions à votre médecin.

Après la colposcopie, votre gynécologue vous exposera les résultats de l'examen. En cas de biopsies, une partie de ces résultats pourront nécessiter quelques semaines pour être analysés et motiver un second rendez-vous à distance. La nature de ces résultats indiquera la suite de la prise en charge et la possibilité d'une thérapeutique éventuelle, selon le type de lésion et son importance.

Dans tous les cas, un suivi et une surveillance à long terme sera recommandée.