Sommaire

Indispensable à la vie, le calcium est le principal composant des os et des dents. Dans cet article, nous évoquons la calcémie, qui représente le taux de calcium dans le sang. Plus d'informations tout de suite !

Calcémie : caractéristiques

Si 99 % du calcium se trouve au niveau des os, le 1% restant est présent au niveau plasmatique, sous trois formes :

  • ionisé à 50% : c'est le calcium actif ;
  • lié aux protéines notamment l'albumine (principale protéine sanguine) à 40 % ;
  • associé à des ions sanguins.

Le calcium plasmatique joue un rôle majeur dans les phénomènes de coagulation (viscosité sanguine) et du fonctionnement musculaire.

La régulation de la calcémie se fait par le biais de 3 molécules :

  • La parathormone, hormone produite par les glandes parathyroides) ;
  • la vitamine D, régulée par le rein ;
  • la calcitonine, qui agit sur l'absorption intestinale et l'élimination rénale du calcium.

Les deux premières molécules sont hypercalcémiantes (elles augmentent le taux de calcium dans le sang) tandis que la calcitonine est une molécule hypocalcémiante (elle diminue le taux de calcium dans le sang).

Examen de la calcémie

Déroulement de l'examen

L'examen de la calcémie est prescrit par un médecin de ville ou à l'hôpital. C'est un examen qui sera indiqué lors d'un bilan de contrôle complet ou lors d'indications très spécifiques (en particulier endocrinienne). Il est préférable de faire cet examen à jeun, car l'alimentation peut modifier la calcémie.

Le patient s'allonge et la mesure de la calcémie se fait par prélèvement sanguin. Afin de faciliter le prélèvement, le biologiste (médecin/pharmacien) ou l'infirmier(e) met en place un garrot qui doit être maintenu le moins longtemps possible.

Interprétation des résultats

La calcémie est incluse dans le bilan du ionogramme prescrit par un médecin, dans le cadre d'un bilan systématique. Elle est identique chez l'homme comme chez la femme.

Cependant, chez les femmes ménopausées, nous observons une augmentation de la calcémie. De même, nous observons une variation lors de la grossesse avec une calcémie diminuée, qui s'explique par la présence d'une diminution du taux d'albumine.

Calcémie : ses différentes variations

L'hypocalcémie

L'hypocalcémie est une diminution de la calcémie <2,2 mmol/L (ou 80mg/L).

Elle peut être due à une diminution d'absorption intestinale du calcium lors de carences en vitamine D mais aussi en cas d'hypoparathyroïdies (production insuffisante d'hormones parathyroïdiennes ou parathormones, par les glandes parathyroïdes) et lors d'insuffisances rénales (diminution de la capacité de filtration du rein).

Étant donné que le calcium agit sur les fonctions musculaires, lors d'hypocalcémie, le patient pourra présenter des tremblements musculaires et des dysfonctionnements cardiaques. Il peut y avoir une véritable tétanie.

Lire l'article Ooreka

L'hypercalcémie

L'hypercalcémie est une augmentation de la calcémie >2,6 mmol/L (105mg/l).

Les hypercalcémies sont quant à elles, retrouvées :

  • lors d'hyperparathyroïdies (production excessive d'hormone parathyroïdienne) ;
  • au cours de certaines affections malignes (cancers) dans les cas les plus fréquents ;
  • en cas de maladie d'Addison (défaut de sécrétion d'hormone au niveau de la glande surrénale) ;
  • d'hypervitaminoses D ;
  • de sarcoïdoses.

Le risque cardiaque est le risque à craindre lors d'hypercalcémie. En effet, le cœur peut avoir du mal à se contracter, de ce fait le sang circulera moins bien au niveau des organes.

Traitement en cas d'anomalie de la calcémie

Il existe des traitements afin de réguler le taux de calcium.

Lors d'une hypocalcémie

On distingue le traitement des hypocalcémies aiguës (court terme) de celui des hypocalcémies chroniques (long terme) :

  • Le traitement d'hypocalcémie aiguë symptomatique est une urgence. Le médecin administrera du calcium par voie intraveineuse lente ou sous forme d'ampoules de calcium. Sous surveillance clinique, biologique et ECG (électrocardiogramme), la supplémentation de magnésium peut être administrée lors d'hypomagnésémie (diminution du taux de calcium).
  • Le traitement d'hypocalcémie dépend fortement de la cause et consiste en apport de calcium et de vitamine D aux os (par voie orale). Chez les patients présentant une hypoparathyroïdie, une substitution du déficit en PTH (hormone parathyroïdienne) sera envisageable par voie sous cutanée (en dessous de la peau).

Lors d'une hypercalcémie

Le traitement d'une hypercalcémie est lié au traitement de la cause et du niveau de l'hypercalcémie. Il existe deux types de traitement :

  • Le traitement chirurgical qui consiste en l'ablation des glandes parathyroïdiennes ;
  • Le traitement médical avec :
    • les biphosphonates (alendronate, risédronate), qui sont des médicaments qui vont avoir une action aux niveau de l'unité structurale de l'os (les hydroxyapatites) afin d'avoir un effet hypocalcémiant par l'inhibition de l'activité ostéocalcique (destruction de l'os).
    • les calcimimétiques (cinacalcet, Mimpara® ), des molécules agissent comme agoniste du calcium sur les récepteurs membranaires au calcium (présent sur les cellules parathyroïdiennes cancéreuses), et freinent la sécrétion de parathormone.
Lire l'article Ooreka