Sommaire

Une adénopathie est le terme médical pour caractériser un ganglion ayant atteint une taille anormale. On parle le plus souvent d’adénopathie lorsqu’un ganglion dépasse un centimètre de diamètre ou devient palpable au toucher.

Une adénopathie cervicale peut être la manifestation d’une pathologie infectieuse, inflammatoire ou néoplasique de la zone de drainage. Un point s'impose sur l'adénopathie, ses causes et ses symptômes.

Adénopathie : signe de consultation

Quelles sont les caractéristiques d’une adénopathie cervicale ?

Une adénopathie correspond à un ganglion ayant grossi et dépassé sa taille normale. Le ganglion devient palpable à travers la peau. Il peut être mobile ou fixe, douloureux ou indolore :

  • Les ganglions sont de petits organes en forme de sphère, répartis dans l’ensemble du corps et qui participent à l’activité immunitaire du corps humain.
  • Ils sont constitués de tissus lymphoïdes et aident à la bonne défense de l’organisme contre les attaques extérieures via les globules blancs.
  • Les ganglions drainent un territoire via le réseau lymphatique. Ils peuvent donc être affectés par les évènements intercurrents arrivant dans leur territoire de drainage.

En cas d’adénopathie cervicale, il peut donc exister une infection ou une inflammation au niveau du cou, du visage, ou de la sphère ORL, qui sont les territoires de drainage de l’adénopathie cervicale.

Comment réagir face à une adénopathie cervicale ?

Une adénopathie cervicale doit pousser à consulter, qu’elle soit isolée ou accompagnée d’autres symptômes. Les symptômes associés peuvent permettre orienter vers une origine infectieuse, inflammatoire ou néoplasique.

Même si elle est indolore et non accompagnée de symptômes spécifiques, une adénopathie cervicale doit pousser à consulter un médecin afin de réaliser un examen clinique complet et éventuellement les examens complémentaires nécessaires.

Adénopathie cervicale : causes possibles

Les causes d’adénopathies cervicales sont nombreuses et variées. Leur diagnostic sera posé par un médecin, parfois à la lumière d’examens complémentaires et au regard des signes et symptômes associés.

On pourra citer parmi les causes d’adénopathie cervicale :

Le traitement à mettre en place dépendra de la cause et sera prescrit par un médecin. Dans certains cas, une surveillance et un suivi au long cours sera nécessaire.

Quels symptômes peuvent être associés à une adénopathie cervicale ?

Selon la cause de l’adénopathie on pourra retrouver :

  • de la fièvre (persistante ou nocturne) ;
  • une rougeur locale ou sur le territoire de drainage ;
  • des signes d’angine, d’infection ORL ou cutanée… ;
  • une masse, une tumeur… ;
  • une lésion dentaire ;
  • des signes généraux : une fatigue, une perte de poids (50 % des patients qui sont atteints d’une tumeur ORL présentent une perte de poids et 40 % souffrent d'anorexie).

Une adénopathie cervicale peut concerner un seul ou plusieurs ganglions. Elle peut être temporaire ou persistante, et isolée ou associée à d’autres symptômes. Dans tous les cas, elle doit pousser à consulter afin de préciser la cause.