Sommaire

Diagnostiquer un cancer le plus tôt possible est le meilleur moyen d’augmenter ses chances de guérison. C’est ce que propose le test ISET, développé en 1998 par le Pr Patrizia Paterlini-Bréchot.

De quoi s’agit-il et comment se déroule l’examen ISET ? On vous dit tout dans la suite de notre article.

Test ISET : qu’est-ce que cela signifie ?

Rappelons d’abord pour mieux comprendre que les cellules tumorales circulantes, ou cellules cancéreuses circulantes, sont des cellules issues d’une tumeur primaire et qu’elles circulent dans le sang.

Elles quittent la tumeur d’origine pour aller s’implanter dans un nouvel organe et peuvent ainsi générer de nouvelles tumeurs, que l’on appelle alors métastases. Elles sont rares et difficiles à détecter et peuvent circuler ainsi pendant des années.

Le test ISET (isolement par taille des cellules tumorales) est un examen médical qui permet de détecter et de caractériser ces cellules tumorales circulantes, avant que le cancer ne soit visible par scanner ou IRM :

  • Le test se fait à partir d’un échantillon de sang et permet ainsi de prévenir l’apparition de métastases.
  • Le principe est que les cellules tumorales sont plus volumineuses que les cellules sanguines, grâce à cette caractéristique, elles pourront être isolées et analysées.
  • L’avantage principal est de pouvoir diagnostiquer un cancer avant qu’il ne se repère sur scanner ou IRM.

Procédure du test ISET

Le test ISET se fait sur un échantillon de sang prélevé sur le patient. Le sang est analysé par un appareil spécifique nommé « Rarecells Device » (développé et breveté par la société fondée par le Pr Patrizia Paterlini-Bréchot) ;

  • Celui-ci permet une filtration des cellules présentes dans l’échantillon de sang. Plus précisément, le sang passe par une membrane comprenant des petits trous de 8 mm chacun.
  • Les cellules sanguines mesurent moins de 8 mm (soit environ 6 fois moins que le diamètre d’un cheveu) : elles passent donc à travers.
  • Les cellules qui proviennent de la tumeur, plus grosses, sont retenues à la surface. Une fois ces cellules isolées, il est facile pour l’équipe médicale de les analyser.

Aussi dans la rubrique :

Causes, symptômes et dépistage

Sommaire