Sommaire

La xérostomie est le terme médical utilisé pour désigner le symptôme d’une bouche sèche.

Quelles sont les causes et les conséquences de la xérostomie ? Que faire pour éviter la sécheresse de la bouche ? À quoi sert la salive ? Quels sont les tests à faire pour savoir s’il s’agit bien de xérostomie ? Qu’est-ce qu’un sialogogue ?

Les réponses à vos questions dans cet article.

Xérostomie : qu'est-ce que c'est ?

La xérostomie décrit un état de sécheresse de la bouche causé par un manque de salivation (on parle d’ « hyposialie »).

La salive remplit plusieurs rôles :

  • imprégner les aliments lors de leur passage dans la bouche afin d’en faciliter la digestion (on parle d'« insalivation ») ;
  • nettoyer et protéger l’intérieur de la bouche (les muqueuses, les dents et les gencives).

On peut produire 500 à 1 200 mL de salive par jour.

Symptômes de la xérostomie

La xérostomie peut se manifester par :

  • une sensation de bouche sèche et pâteuse ;
  • une sécheresse de la gorge ;
  • des picotements du fait d’une fragilisation des muqueuses de la bouche ;
  • des gerçures aux coins des lèvres.

Ces signes peuvent provoquer une gêne ou un inconfort pouvant empêcher de parler ou d’avaler.

Causes de la xérostomie

La xérostomie peut être due à :

  • un problème dans le fonctionnement des glandes salivaires ;
  • la prise de certains médicaments (notamment antihypertenseurs, antidiarrhéiques, somnifères, antinauséeux, antidépresseurs, antihistaminiques ou diurétiques) ;
  • une radiothérapie dans le cadre d'un cancer de la tête et du cou (50 % des patients qui reçoivent une radiothérapie en traitement d’une tumeur de la tête et du cou sont affectés d’hyposialie ou de xérostomie radio-induite) ;
  • un syndrome de Gougerot-Sjögren ;
  • un diabète ;
  • des troubles de la fonction rénale.

Conséquences de la xérostomie

La salive ayant un rôle protecteur pour la bouche, la xérostomie favorise l’apparition de caries, de gingivites ou de mycoses. Elle peut être un terrain favorable à la mauvaise haleine (on parle d’« halitose »).

Si la sécheresse se manifeste aussi au niveau des yeux, il vaut mieux consulter pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un syndrome sec.

Xérostomie : diagnostic et traitement

Une mesure de la quantité de salive produite (on parle de « débit salivaire ») permet de savoir si la salivation est insuffisante. Elle consiste à recueillir la salive recrachée pendant 15 minutes. On parle d’« hyposécrétion salivaire » lorsque le prélèvement de salive n’atteint pas 1,5 mL.

Il existe des médicaments capables de stimuler la production de salive et des substituts salivaires (gel ou liquide), d’efficacité variable selon les cas.

Prévention de la xérostomie

Pour limiter les sensations de bouche sèche, voici quelques recommandations :

  • boire de l’eau régulièrement ;
  • stimuler la salivation (à l’aide de bonbons à sucer ou de gommes à mâcher, de préférence sans sucre) ;
  • éviter tabac, alcool, café, aliments très salés ou épicés ;
  • installer un humidificateur d’air.