Sommaire

La lymphe est un fluide biologique véhiculé par les vaisseaux lymphatiques. Nous vous proposons ici un retour sur cet élément, sa composition et sa relation avec diverses maladies.

Lymphe : qu'est-ce que c'est ?

La lymphe était surnommée « sang blanc » par les Grecs. Le corps humain contient 2 L de lymphe contre 5 L de sang.

La lymphe est un dérivé du sang :

  • B.a.-ba de la circulation sanguine : le sang est composé d'un liquide biologique nommé plasma et de cellules sanguines : globules rouges, globules blancs et plaquettes. Les artères naissent du cœur, se ramifient en artérioles puis en capillaires au niveau des organes. Les capillaires servent aux échanges entre le sang et les organes. Des capillaires naissent un réseau de veinules qui se regroupent en veines pour rejoindre le cœur.
  • Au niveau des capillaires, le plasma et les globules blancs passent à travers la membrane des vaisseaux pour gagner l'espace interstitiel (espace contenu entre les cellules) : c'est ainsi que se forme la lymphe.
  • La lymphe est ensuite collectée dans les vaisseaux lymphatiques et irriguée jusqu'aux organes lymphoïdes. De ces organes lymphoïdes naissent des collecteurs et vaisseaux lymphatiques de plus gros calibres qui rejoignent la veine sous-clavière et donc le sang veineux : c'est la circulation lymphatique.

Composition et fonction de la lymphe

La lymphe possède la composition suivante :

  • La lymphe présente une composition biochimique similaire au sang : de l'eau, des protéines et dérivés, des lipides, des glucides, des sels minéraux (sodium, potassium, chlore, calcium...), des déchets (urée, créatinine...).
  • Les globules blancs sont les cellules du système immunitaire. On trouve : les polynucléaires neutrophiles, basophiles et éosinophiles, les lymphocytes et les monocytes. Tous sont produits, stockés et sélectionnés dans les organes lymphoïdes afin d'induire une réponse immunitaire rapide et adaptée à un éventuel agent infectieux.

Ses principales fonctions sont :

  • apport nutritif aux tissus, notamment par les graisses absorbées au niveau de l'intestin ;
  • drainage et épuration des déchets tissulaires ;
  • défense contre les agents infectieux.

Lymphe et maladies

Les principales affections lymphatiques sont le lymphœdème et la lymphangite.

Lymphœdème

Le lymphœdème correspond à un gonflement de membre dû au ralentissement ou au blocage de la circulation lymphatique :

  • Le lymphœdème est le plus souvent une complication de chirurgie de cancer, notamment du sein ;  
  • La lymphe peut être le véhicule de cellules cancéreuses et ainsi promouvoir le développement de métastases, c'est pourquoi lors d'une chirurgie de cancer, on enlève également les chaînes ganglionnaires de proximité afin de limiter au maximum le risque de dissémination de cellules cancéreuses par la lymphe : on appelle ça un curage ganglionnaire.
  • Le traitement du lymphœdème passe par des bandages de contention, par la masso-kinésithérapie et les traitements antalgiques.

Lymphangite ou lymphadénite

La lymphangite ou la lymphadénite sont le plus souvent causées par l'infection d'un groupe de ganglions qu'il soit axillaire, cervical, inguinal... :

  • Les agents infectieux les plus fréquents sont le virus de la mononucléose infectieuse (EBV), la toxoplasmose (parasite), la tuberculose (bacille de Koch).
  • Il est souvent nécessaire d'avoir recours à un prélèvement ganglionnaire (biopsie) afin d'identifier l'origine de la lymphadénite.
  • On traite la lymphadénite ou la lymphadénite infectieuse par un antibiotique s'il s'agit d'une infection bactérienne ou bien d'un anti-viral ou anti-parasitaire. Un traitement anti-douleur est nécessaire.

Ces pros peuvent vous aider