Sommaire

Les hamartomes sont des lésions bénignes, présentes dès la naissance et qui se développent ensuite progressivement. Ils doivent toutefois faire l'objet d'un suivi car dans de rares cas ils évoluent vers des formes cancéreuses.

Le point dans notre article.

Hamartome : définition

L'hamartome est une malformation ayant l'aspect d'une tumeur, qui apparaît au cours du développement du fœtus. Il est constitué d'un ensemble de tissus qui se sont développés de manière désordonnée.

Localisations

On peut observer des hamartomes dans différentes régions du corps, par exemple au niveau :

  • du sein, visibles dès la puberté. Ils sont formés de graisse, de tissus fibreux et glandulaire ;
  • des reins, on parle alors d'angiomyolipome. Ils sont constitués de vaisseaux sanguins, de graisses et de muscle ;
  • de la peau (au niveau du cou, du visage, des membres, du tronc, du cuir chevelu). Il en existe différents types, notamment les hamartomes épidermiques verruqueux, inflammatoires ou sébacés ;
  • de l'iris de l’œil, appelés nodules du Lish et constitués de mélanocytes (cellules produisant des pigments) ;
  • du poumon, composés de cartilage.

Est-ce dangereux ?

Dans la plupart des cas, ces malformations sont bénignes, mais elles peuvent parfois entraîner des complications, en s'accroissant de volume ou en saignant. Le risque d'évolution de certains hamartomes vers une forme cancéreuse, notamment pour les harmatomes cutanés, n'est pas à exclure, ce qui nécessite un suivi étroit (par mammographie, échographie, IRM...) dans le cas où ils ne sont pas retirés. Ils peuvent également causer des désagréments en termes esthétiques.

Lorsqu'il est décidé de procéder au retrait d'un hamartome, deux options sont possibles : l'ablation chirurgicale ou l'utilisation d'un laser au dioxyde de carbone.

Maladies génétiques avec hamartomes multiples

Dans le cadre de certaines maladies génétiques, de nombreux hamartomes se développe ça et là dans l'organisme. Avec des conséquences esthétiques, mais pas uniquement.

Syndrome de Cowden

Le syndrome de Cowden est une maladie héréditaire entraînant la formation de multiples hamartomes, disséminés dans de nombreux endroits du corps : peau, seins, tube digestif, glande thyroïde, utérus et même le cerveau. Il augmente le risque de développer un cancer, notamment au niveau du sein, de la thyroïde ou de l'utérus. On estime qu'il touche 1 personne sur 200 000.

Syndrome de Protée

Le syndrome de protée est une affection très rare, qui concerne moins de 1 personne sur 1 million. Il se caractérise par le développement de nombreux hamartomes de grande taille au niveau de la peau, des os, des tissus conjonctifs... Les patients atteints par la maladie peuvent présenter des symptômes très impressionnants :

  • des malformations au niveau des extrémités (un ou plusieurs doigts ou orteils de taille disproportionnée, gigantisme des mains ou des pieds) ;
  • un développement du crâne très important (macrocéphalie) ;
  • un développement asymétrique des membres ;
  • un allongement de la colonne vertébrale ;
  • des angiomes et des lipomes (boule de graisse sous la peau)...