Sommaire

Le dosage sanguin du coefficient de saturation de la transferrine fait partie du bilan du fer, encore appelé bilan martial, prescrit après découverte d'une anomalie des paramètres des globules rouges à la numération formule sanguine (NFS).

Le coefficient de saturation de la transferrine est un marqueur du métabolisme du fer. Découvrons-en davantage à ce sujet.

Coefficient de saturation et NFS

La NFS apporte des informations quantitatives et qualitatives sur les cellules sanguines : globules rouges, globules blancs et plaquettes. On s'intéressera ici aux globules rouges.

Voici les paramètres intéressant les globules rouges :

  • Hématies : taux de globules rouges, 4 millions/mm³.
  • Hémoglobine : protéine contenue dans les globules rouges, transporteuse d'oxygène, 12 à 15 g/dL.
  • Hématocrite : en pourcentage, volume occupé par les globules rouges par rapport au volume de sang, 35 à 45 %.
  • VGM ou Volume Globulaire Moyen : volume moyen d'un globule rouge, 80 µ3.
  • TCMH ou Teneur Corpusculaire Moyenne en Hémoglobine : quantité moyenne en hémoglobine d'un globule rouge, 30 pg.
  • CCMH ou Concentration Corpusculaire Moyenne en Hémoglobine : 30 voire 35 %.
  • Réticulocytes : les globules rouges découlent d'une maturation de cellules sanguines immatures. Le réticulocyte correspond au stade précédant celui de globule rouge. Le dosage renseigne sur la qualité de production de globules rouges par la moelle osseuse.
  • L'anémie est définie par une hémoglobine inférieure à 13 g/dL chez l'homme, 12 g/dL chez la femme.
  • La polyglobulie correspond à une augmentation du nombre de globules rouges dans le sang. Biologiquement, il est défini par un taux d'hémoglobine supérieure à 18 g/dL chez l'homme, et 16 g/dL chez la femme.

Coefficient de saturation de la transferrine

Le dosage du coefficient de saturation de la transferrine fait parti du bilan martial :

  • Le bilan martial est réalisé devant une anémie ou une polyglobulie, à la recherche d'une cause.
  • Il comprend différents dosages :
    • fer sérique : 11 à 32 µmol/L ;
    • ferritine : > 50 µmol/L ;
    • capacité totale de fixation de la transferrine : 45 à 82 µmol/L ;
    • coefficient de saturation de la transferrine 30 à 40 % ;
    • +/- vitamines B12 et B9.
  • La transferrine est la principale protéine transportant du fer. Elle est sécrétée par le foie.
  • Lorsque les réserves en fer sont basses, la synthèse de la transferrine augmente et la saturation de la transferrine en fer diminue. Inversement lorsque les réserves en fer sont élevées.
  • Le coefficient de saturation de la transferrine correspond au rapport entre le taux de fer sérique et la capacité totale de fixation. Il est le reflet des réserves en fer de l'organisme et de leur disponibilité.
  • Les normes du coefficient de saturation de la transferrine varient entre 0,2 et 0,5.

Maladies impliquées dans la variation du coefficient de saturation

Certaines maladies font varier les réserves en fer. Une augmentation du coefficient de saturation de la transferrine évoque principalement :

  • une transfusion ou une hémochromatose : l'hémochromatose est une maladie héréditaire se traduisant par une surcharge en fer dans différents organes ;
  • la prise de contraceptifs ou la période incluant les derniers mois de grossesse ;
  • une hémolyse (lyse des globules rouges) ;
  • une maladie du foie.

Une diminution du coefficient de saturation de la transferrine évoque quant à elle une anémie :

  • par carence d'apport en fer ;
  • par malabsorption digestive du fer ;
  • par hémorragie ;
  • due à une maladie inflammatoire.

Dans tous les cas, l'anomalie biologique nécessite une consultation chez un spécialiste vers lequel vous orientera votre médecin traitant.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider