Sommaire

L'ascite est un épanchement de liquide dans le ventre qui, dans la majorité des cas, est une complication de la cirrhose du foie. Quelles sont ses manifestations, ses causes et son traitement ?

Réponses maintenant.

Symptômes de l'ascite

L'ascite est une accumulation de liquide jaune clair (ou épanchement) dans l'abdomen et plus précisément dans le péritoine, membrane qui tapisse la cavité abdominale. Elle se manifeste en cas de dysfonctionnement grave du foie.

Avec le temps, plusieurs litres de liquide peuvent s’accumuler et nécessiter une ponction. Le liquide en lui-même (ascite) n’est pas dangereux, mais une infection d’ascite risque de provoquer des complications graves comme une infection généralisée ou des troubles cardiaques.

Un volume important d’ascite entraîne également une sensation de lourdeur dans le ventre et des difficultés à respirer.

Les symptômes de l’ascite peuvent être différents selon la cause. On retrouvera généralement les principaux suivants :

  • augmentation du volume de l'abdomen ;
  • sensation de ballonnement ;
  • douleur ou malaise abdominal ;
  • fatigue ;
  • essoufflement ;
  • prise de poids ou au contraire, perte d'appétit/ anorexie ;
  • nausées/ vomissements ;
  • constipation.

Ascite : causes possibles

Bien que présent en petite quantité chez le sujet sain, le liquide péritonéal peut augmenter de manière importante à cause :

  • d'une rétention hydrosodée : due à des lésions hépatiques ;
  • d'une gêne à la résorption du liquide péritonéal ;
  • d'un excès de production du liquide péritonéal.

L'excès de production de liquide péritonéal étant lui-même le résultat de plusieurs facteurs comme la présence :

  • d'une cirrhose ;
  • d'un cancer du foie ou de l'estomac ;
  • d'une autre atteinte hépatique ;
  • d'une pancréatite ;
  • d'une insuffisance rénale ou cardiaque ;
  • d'un cancer de l'ovaire ;
  • d'une carcinose péritonéale (extension de cancers, principalement de l'appareil digestif) ;
  • d'une tuberculose de la cavité abdominale.

Diagnostic de l'ascite

Afin de diagnostiquer et traiter l'ascite, on aura recours à plusieurs moyens comme :

  • un examen physique ;
  • une radiographie abdominale ;
  • une échographie ou un TDM abdominal ;
  • une ponction : réalisée pour une analyse du liquide d'ascite qui permettra d'orienter vers une origine plutôt qu'une autre (présence de cellules cancéreuses ou non) : on parle alors de ponction exploratrice.

Traitements d l'ascite

Selon l'origine de l'ascite (cancéreuse ou non cancéreuse) on procédera aux traitements suivants :

  • paracentèse ou ponction évacuatrice : c'est une intervention qui permet d’évacuer du liquide de l’abdomen et d’atténuer l’enflure ;
  • chimiothérapie : on administre une chimiothérapie pour traiter un cancer qui cause l’ascite ou les cellules cancéreuses présentes dans le liquide.

En parallèle et pour les ascites dites « cirrhotiques » on mettra en place les mesures suivantes :

  • un régime sans sel et des traitements favorisant l'élimination du sel par le rein (diurétiques) ;
  • une expansion volémique par perfusion d'albumine afin de compenser l'évacuation du liquide d'ascite et rétablir la pression artérielle qui peut chuter si une trop grande quantité de liquide est évacuée trop rapidement ;
  • la surveillance du traitement portant sur la diurèse, le poids du malade et le dépistage des complications des diurétiques.

Ascite : risques de complications

Les principales complications de l'ascite sont :

  • les infections spontanées du liquide d'ascite : c'est une complication fréquente au cours de la cirrhose, représentant 10 à 30 % des infections bactériennes chez les malades hospitalisés ;
  • les hernies ombilicales qui peuvent parfois s'étrangler ou se rompre.

Besoin d'approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider